1 La façade principale de la synagogue qui donne dans la rue de Jérusalem et dont l’arc principal est orné du vers suivant : « Voici la porte de l’Éternel : C’est par elle qu’entrent les justes. » (Psaume 118:20)
2 Le vestibule de l’entrée principale de la synagogue dont l’arcade centrale du portique d’entrée est ornée du vers biblique suivant : « N’avons-nous pas tous un seul Père ? » (Malachi 2:10)
3 Les entrées latérales menant à la galerie des femmes de la synagogue.
4 Le vestibule de l’entrée principale de la synagogue avec sa plaque commémorative au nom d’Antonín Fried (1872–1945), président de la Communauté juive de Smíchov, et de son fils František Fried (1903–1944). La salle de prières hivernale se trouve dans les espaces qui surplombent le vestibule. Au-dessus de la salle de prières, vous pourrez admirer un orgue majestueux du facteur d’orgues praguois Emanuel Štěpán Petr (1853–1930) qui a fabriqué plus de 350 instruments en Bohême et en Moravie. Ses orgues comprennent 24 jeux d’anches répartis sur deux claviers manuels comportant chacun 54 touches pour le jeu à la main et une pédale de 27 touches pour le jeu aux pieds. Cet instrument comporte également trois jeux d’anches à languettes – clarinette, trompette, trombone qui, de par leurs sons, ajoutent à la majesté de cet orgue qui est resté longtemps inutilisé et qui devrait bientôt subir une rénovation en profondeur.
5 À gauche de l’entrée, dans la nef principale, la plaque commémorative de la synagogue de Cikánova (détruite en mai 1906). Cette plaque a été posée au 19ème siècle, en mémoire de son fondateur, Šelomo Zalkinda Cikán (décédé en 1665/68 à Vienne) et de son épouse Golda (décédée en 1613 à Prague). La Synagogue de Cikánova a, paraît-il, été édifiée en 1613 et elle a ensuite été rénovée en 1701 suite à un incendie qui s’y est déclaré en 1693.
6 Socles destinés aux bancs surélevés au rez-de-chaussée de la partie Ouest de la synagogue.
7 Fenêtres à vitraux portant les noms des donateurs grâce auxquels ces vitraux ont pu être fabriqués.
8 L’arche sainte (aron ha-kodesh) qui se trouve sur la cloison Est de la synagogue et qui renferme les rouleaux de la Torah (les Cinq livres de Moïse).
9 Bima ou almemor, tribune surélevée comportant un pupitre où sont récitées les prières et une table où sont lues les portions hebdomadaires de la Torah.

Citations bibliques situées sur les parapets de la galerie qui entoure l’aron ha-kodesh (partie Est)

10 « Je lève mes yeux vers les montagnes :
11 D’où me viendra le secours? » (Psaume 121:1)

sur le côté Nord de la galerie (à gauche)

12 « Demandez la paix de Jérusalem :
13 Que ceux qui t’aiment jouissent du repos ! (Psaume 122:6)
14 Que la paix soit dans tes murs,
15 Et la tranquillité dans tes palais ! » (Psaume 122:7)

sur le côté Ouest de la galerie

16 « Mais je t’adresse ma prière, ô Éternel,
17 Que ce soit le temps favorable, ô Dieu, par ta grande bonté,
18 Réponds-moi, en m’assurant ton secours. » (Psaume 69:14)

sur le côté Sud de la galerie (à droite)

19 « Éternel, mets une garde à ma bouche,
20 Veille sur la porte de mes lèvres… » (Psaume 141:3)
21 « Éternel, je t’invoque: viens en hâte auprès de moi,
22 Prête l’oreille à ma voix, quand je t’invoque ! » (Psaume 141:1)